Accueil Bretagne-ferroviaire > Réseau Breton > Aujourd'hui
Histoire ; Matériel ; Aujourd'hui ; Matériel préservé ; En savoir plus


Le Réseau Breton aujourd'hui

Les vestiges
Le matériel préservé par l'ACFCdN Les lignes du Réseau Bretons ont laissés de nombreux vestiges. La majorité des gares existent toujours. Certaines ont été rachetées par des particuliers ou des collectivités. Quelques unes sont à l'abandon mais dans la plupart des cas des projets de réhabilitation existent.
Il est souvent possible de longer les anciennes lignes même si à plusieurs endroits les agriculteurs locaux ont pris possession des terrains laissés libres par le déferrement. Certaines portions ont même été transformées en voies vertes permettant ainsi la randonnée sur les traces de l'ancien réseau.

Le matériel
Une grande partie du matériel a été ferraillée. Actuellement il ne reste que 4 locomotives à vapeur du Réseau Breton : la E415 présentée en monument à Carhaix, la E417 en pièce détachée chez un particulier, la E327 utilisée sur le Chemin de Fer de Provence et la E332 en cours de restauration par le chemin de fer de la Baie de Somme.
A la fermeture du réseau Breton il n'existait pas encore beaucoup d'association de préservation. Le chemin de fer du Vivarais était l'une des rare et a eu la chance de préserver plusieurs voitures (dont la voiture salon).
En Bretagne, il la seule association de préservation de matériel à voie métrique se situe à Langueux dans les Côtes-d'Armor. Malgré qu'elle ait été créée en 1986, soit 20 ans après la fermeture du réseau Breton, elle a pu préserver deux autorails, une draisine, deux wagons et deux grues de quai. Ce matériel est soit restauré soit en cours de restauration.