Accueil Bretagne-ferroviaire > Réseau Breton > Histoire
Histoire ; Matériel ; Aujourd'hui ; Matériel préservé ; En savoir plus


Histoire du Réseau Breton (suite)

Le déclin
La gare de Loudéac en 1970 avec les verins de levage pour le chargement du matériel sur wagons voie normale Au cours des années 1930, comme la majorité des réseaux secondaires français, le Réseau Breton est en danger du fait de la concurrence routière en pleine croissance. Dès 1939, suite au rapport d'un inspecteur, des restrictions sont mises en place avec la mise en place de services voyageurs par autocar sur les lignes de Carhaix à Morlaix, Loudéac à la Brohinière et de Perros St-Fiacre au Fret. La déclaration de guerre permet un rétablissement du service ferroviaire suite à la réquisition des véhicules routiers. Le pont de Châteaulin ainsi que plusieurs locomotives sont sévèrement endommagées au cours du conflit.
La ligne Perros St-Fiacre - Le Fret ferme son trafic voyageur en mai 1946 puis en octobre 1953 c'est au tour de la ligne de Loudéac à la Brohinière de subir le même sort. A la fin des années 1950, il n'est plus question de fermeture de ligne sur le Réseau Breton.
En 1963, la CFTA (Chemins de Fer et Transports Automobiles) récupère le Réseau Breton en affermage pour la SNCF. Pour remédier à la situation financière du Réseau Breton, un projet est soumis en 1966 par le ministre des Transports au Premier Ministre. Ce projet prévoit une réorganisation du Réseau Breton avec en particulier la mise à voie normale de la ligne Guingamp - Carhaix et l'exploitation routière des autres lignes. Parmi les 495 cheminots du Réseau Breton, la moitié garde leur emploi au Réseau Breton, une centaine est mutée à la SNCF et les restants sont mis à la retraite.
La mise à écartement normal de la ligne Carhaix - Guingamp a lieu de février à juin 1967. Les autres lignes ferment leur trafic voyageur le 9 avril 1967. Il ne reste alors plus que du trafic marchandise sur les lignes Carhaix - Châteaulin, Carhaix - Rosporden et Carhaix - Loudéac - La Brohinière. Ces lignes fermeront progressivement et en septembre 1967 c'est la fin du Réseau Breton à voie métrique.
La dépose de la voie se déroule de 1968 à 1970. Une partie du matériel en bon état est réparti sur les autres réseaux métriques français (Somme, Blanc-Argent et Corse). Quelques uns sont préservés par les lignes touristiques existantes telles que le Blonay - Chamby en Suisse ou le chemin de fer du Vivarais. Le reste du matériel est rapidement ferraillé. En attendant leur transfert le matériel est stocké dans des gares du réseau puis est acheminé à Loudéac où il est chargé sur des wagons à voie normale.

OuvertureLigneKilométrage
28/09/1891Carhaix - Morlaix48,95
24/09/1893Carhaix - Guingamp53,30
14/08/1894Guingamp - Paimpol36,85
02/08/1896Carhaix - Rosporden49,75
15/05/1898Carhaix - Rostrenen21,53
17/08/1902Rostrenen - Loudéac50,18
30/08/1904Carhaix - Pleyben41,10
01/10/1904Carhaix - Saint Lubin le Vaublanc16,19
12/02/1906Embranchement du port de Morlaix
04/08/1906Pleyben - Châteaulin-Ville13,26
11/08/1907Châteaulin-Ville - Châteaulin-PO2,57
12/08/1907Saint Lubin le Vaublanc - La Brohinière41,88
01/06/1912Embranchement du port de Gouarec
12/08/1923Châteaulin-P.O. - Crozon-Morgat37,75
14/06/1925Crozon-Morgat - Camaret sur Mer10,40
14/06/1925Perros-Saint-Fiacre - Le Fret3,60
Liste des lignes du Réseau Breton avec leur date d'ouverture et leur kilométrage

Retour première page